Présentation
Accueil
Historique
Les lois
Le livre d'or
Petites annonces
Temoignage

Photos
Photos d'Algerie
Photos de classes
Vierge Santa-Cruz
Saint Génis/fontaines

Services
Livres
Films Pied-noir
Journaux
Chansons Pieds Noirs
Associations
Bonnes adresses
Locations
Pieds Noirs en France
Recettes

News
Décès DARIUS
Un noel
Colonel TRUMELET
Macron nous insulte
Oranais et Choupotois
Archives

Sites partenaires
Partenaires Pub





Ajouter aux favoris


Moteur de recherche

Accueil Me contacter Ajouter aux favoris

  Flux RSS flux rss
L’Union pour la Méditerranée est approuvée !
L’Union pour la Méditerranée, ou bien Union méditerranéenne, est un projet qui a pour vocation d'être le cœur et le moteur de la coopération en Méditerranée et pour la Méditerranée. Il est issu du Processus de Barcelone.

Accueil > > > Les News > > > Union Méditerranée


Dans sa déclaration sur "le processus de Barcelone : une union pour la Méditerranée", publiée le 14 mars 2008 en annexe des conclusions de la présidence concernant le sommet des 13 et 14 mars 2008, le Conseil européen approuve l’initiative franco-allemande d’une Union pour la Méditerranée englobant les États membres de l’UE et les États riverains de la Méditerranée qui ne sont pas membres de l’UE.

Le projet pour l’Union de la Méditerranée innove en prévoyant une présidence conjointe, assurée par un pays du sud et un pays du nord de la Méditerranée, assistée d’un secrétariat pour organiser tous les deux ans un sommet réunissant les 43 pays invités. La Commission européenne conserve la gestion des quelque 3 milliards d’euros de fonds communautaires qui seront alloués entre 2007 et 2010 aux 10 États du Sud. Dans sa déclaration, le Conseil européen demande à la Commission de lui présenter des propositions concernant les modalités de ce que l’on appellera "le processus de Barcelone : une Union pour la Méditerranée", en vue du sommet prévu le 13 juillet 2008 à Paris.

Parmi les autres points abordés par le Conseil européen, figurent le lancement du nouveau cycle de la stratégie de Lisbonne renouvelée pour la période 2008-2010, ainsi que la question du changement climatique, de l’énergie et de la stabilité des marchés financiers.

La valeur ajoutée de l’Union pour la Méditerranée devrait résider d’abord dans l’élan politique qu’elle devrait donner à la coopération autour de la Méditerranée et à la mobilisation des sociétés civiles, des entreprises, des collectivités locales, des associations et des ONG.

Il s'agit d'un projet fondé sur une logique de coopération et non sur une logique d’intégration.

Le projet d’Union pour la Méditerranée n’a pas vocation à se substituer aux procédures de coopération et de dialogue qui réunissent déjà les pays riverains de la Méditerranée, mais à les compléter, à renforcer leur visibilité en leur donnant une impulsion supplémentaire, une impulsion politique. L'Union pour la Méditerranée propose une nouvelle méthode. Elle part de « projets concrets » qui créeront une dynamique complémentaire à celles des processus existants. Les projets doivent répondre à deux principes : celui du partenariat égalitaire d'abord, exigeant que les projets soient définis et proposés conjointement par les pays de la rive sud et de la rive nord ; celui de la géométrie variable ensuite, permettant de ne réunir sur un projet concret que les pays volontaires.
Des secteurs prioritaires de travail sont d'ores et déjà évoqués. Ils pourraient recouvrir l’environnement, l’énergie renouvelable, la protection civile, l’enseignement, la formation, la culture. Les questions liées au financement de ces projets, mais aussi favorisant le développement économique dans la rive sud, seront largement abordées.

L'Union pour la Méditerranée devrait être codirigée par un pays de l'Union européenne riverain de la Méditerranée et par un pays hors Union Européenne.

Un secrétariat permanent, léger, devrait être mis en place à l'issue du sommet des 13 et 14 juillet, afin de suivre la mise en route des projets décidés par les chefs d'État et de gouvernement et pour préparer le prochain sommet, qui devrait se tenir tous les deux ans, dans un pays différent.















Sources : vie-publique.fr
Sources : Wikipedia


Retour Archive des News




Haut de page