Présentation
Accueil
Historique
Les lois
Le livre d'or
Petites annonces
Décés
Temoignage

Photos
Photos d'Algerie
Photos de classes
Vierge Santa-Cruz
Saint Génis/fontaines

Services
Livres
Films Pied-noir
Journaux
Chansons Pieds Noirs
Associations
Bonnes adresses
Pieds Noirs en France
Recettes

News
Archives catholiques
Décolonisation
Un noel
Nouvelle rubrique
Décès DARIUS
Archives

Sites partenaires
Partenaires Pub





Ajouter aux favoris


Moteur de recherche

Accueil Me contacter Ajouter aux favoris

  Flux RSS flux rss
Macron sur la colonisation
Macron sur la colonisation : "Une insulte à tous les pieds noirs et aux harkis"

Accueil > > > Les News > > > Macron nous insulte


Une insulte à tous les pieds noirs et à tous les harkis


Théâtre des Albères


En déclarant que la colonisation est un crime contre l’humanité, macron vient de perdre les élections présidentielles de 2017.
Il ferait mieux de cracher sur sa famille que sur des personnes qui ont porté haut les couleurs de la France comme les Pieds Noirs et les harkis qui ont empêché par leur courage en 1945 le père et la mère de ce petit prétentieux de devenir Allemand.
Son affirmation constitue une insulte à tous les pieds noirs, aux harkis et à leurs ancêtres. Pour se justifier de la polémique qu’il a fait naître, depuis 24h, il transfère la notion de crime contre l’humanité à la guerre d’Algérie.
Devons-nous lui rappeler que dans cette guerre les atrocités ont été malheureusement partagées ? Il n’y a pas eu d’un côté les gentils FLN et de l’autre les méchants soldats français. Devons-nous également lui rappeler la responsabilité de la gauche dans cette affaire ? Lui, qui récemment dans un discours à Nevers, s’est réclamé de l’héritage de François Mitterrand, devrait avoir en mémoire que Mitterrand, ministre de la IV République, proclamait, en 1954, à propos de la « rébellion algérienne » : « la seule négociation, c’est la guerre ». Veut-il faire comparaître le Président Mitterrand devant le tribunal de l’histoire ?
La première définition du crime contre l'humanité a été donnée en 1945 par l'instance qui allait juger les chefs nazis à Nuremberg.
Les propos d’Emmanuel Macron illustrent une méconnaissance de la définition de crime contre l’humanité mais surtout de l’histoire.
Dire que la colonisation est un crime contre l’humanité, c’est mettre sur le même plan Hitler, Göring et Ribbentrop et Lyautey, Gallieni et Ferry. Avoir une approche aussi manichéenne de l’histoire est inquiétant pour un homme qui ambitionne d’avoir rendez-vous avec elle.
Il serait bien, plutôt que de juger en permanence, et avec repentance, le passé, que les hommes politiques s’intéressent à l’avenir. Laissons aux historiens la sagesse de faire la part de ce qui est condamnable et de ce qui ne l’est pas.

Bien sur, je ne voterai pas pour ce minable et je vous invite a en faire autant.









Sources : Marianne
Photo : Le Point



Retour Archive des News




Haut de page