Présentation
Accueil
Historique
Les lois
Le livre d'or
Petites annonces
Temoignage

Photos
Photos d'Algerie
Photos de classes
Vierge Santa-Cruz
Saint Génis/fontaines

Services
Livres
Films Pied-noir
Journaux
Chansons Pieds Noirs
Associations
Bonnes adresses
Locations
Pieds Noirs en France
Recettes

News
Décès DARIUS
Un noel
Colonel TRUMELET
Macron nous insulte
Oranais et Choupotois
Archives

Sites partenaires
Partenaires Pub





Ajouter aux favoris


Moteur de recherche

Accueil Me contacter Ajouter aux favoris

  Flux RSS flux rss
Le Serment de l’Orane de Claude Nal
Pièce de théâtre en trois actes Metteur en scène Gilles GALIANO - Conseiller scénique et artistique Jean-Paul BALLESTER Musique et chant de Françoise ATLAN - Bruitage de Christian ROURE

Accueil > > > Les News > > > Le Serment de l’Orane

Le Serment de l’ORANE de Claude Nal


Pièce de théâtre en trois actes
Metteur en scène Gilles GALIANO - Conseiller scénique et artistique Jean-Paul BALLESTER
Bruitage de Christian ROURE

Information sur l'avancement du projet

Casting en cours ...

Certains rôles sont encore à pourvoir (voir ci-dessous). Ils sont d'importance variable. En général ils conviennent bien à des enfants ou petits-enfants de Français d'Afrique du Nord, mais ce n'est pas une obligation. L'important est de s'adapter à l'esprit du texte dans sa composante historique.
URGENT :Prendre contact rapidement avec le metteur en scène Gilles Galiano ( 06 62 41 51 88 - gigal13@gmail.com ) pour déposer votre candidature sur les rôles à pourvoir.

Présentation générale

La pièce est un raccourci en trois actes de l’existence, durant 132 ans, de l’Algérie Française vue et vécue par quelques étudiants oranais.
Les périodes allant de l’antiquité à 1830, puis la période 1830-1960 sont évoquées en quelques dialogues.
L’année 1961 est résumée sur l’une de ses journées qui donne le ton sur les événements, entre la première tuerie du F.L.N. (Front de Libération Nationale) le 1er novembre 1954, et fin 1961, année de résistance symbolisée par l’O.A.S. (Organisation Armée Secrète).
La fin de la présence française et le début de l’indépendance sont matérialisés par la journée des massacres du 5 juillet 1962 à Oran.
L’exode des Français d’Algérie et les premiers pas des étudiants rapatriés en métropole sont la base du troisième acte qui voit une première réunion se tenir à Marseille où a lieu la reprise des activités étudiantes.
La pièce prend fin sur « le serment de l’Orane ». Son titre découle directement du nom de la ville d’Oran (Wahran, là où viennent boire les lions).

Les lieux :

Les deux premiers actes se déroulent dans la salle dont dispose l’Association Générale des Etudiants d’Oran (A.G.E.O.) dans une annexe de la mairie d’Oran.
Le troisième acte se déroule à Marseille, dans un local mis à disposition des membres de l’A.G.E.O. rapatriés par des amis étudiants marseillais.

ACTE 1

De l’extérieur, parviennent les échos des évènements habituels de la guerre d’Algérie : attentats du F.L.N., ripostes de l’O.A.S. et de la population, bouclages et perquisitions des Gardes Mobiles et arrestations de résistants, fusillades et plastiquages, manifestations et contre-manifestations …
A l’intérieur du local de l’Association Générale des Étudiants d’Oran, entretiens entre plusieurs personnes d’opinions différentes, rappels sur l’histoire du nord de l’Afrique depuis l’antiquité, évocation du bilan de la présence française en Algérie depuis 1830, commentaires sur les évènements, visite de policiers inquisiteurs.

ACTE 2

Le 5 juillet 1962 :
Les massacres à Oran – des milliers de morts et de disparus.
Le silence de l’armée.
La fuite désespérée.
Le tout vécu de l’intérieur du local de l’A.G.E.O.

ACTE 3

Au mois d'août 1962: les étudiants qui sont intervenus dans les actes précédents se retrouvent à Marseille dans un local mis à leur disposition par un étudiant métropolitain qui vient les aider. Sont alors évoqués : l’exode, l’accueil lamentable de la ville, le projet de réorganisation de l’association, les modalités de reprise des études, les formalités administratives et la constitution des dossiers, l’entraide.
La pièce se termine sur le serment de l’Orane : « se battre, entreprendre, bâtir, être des exemples, réussir dans l’honneur », suivi du chant des Africains.
Les jeunes gens en cercle, se tenant par la main font la première partie du serment entre eux, puis se tournent vers la salle en ouvrant le cercle mais toujours main dans la main et scandent les derniers mots du serment, puis enchaînent sur le chant de l'armée d'Afrique devenu l’hymne des Français d’Algérie dans le but de la faire reprendre en chœur par le public.

Les personnages

Jean-Pierre Garcia : Président de l’association
Nicolas Dorval : Un étudiant oranais – Victime du Plan Simoun.
Madame Bensoussan : Professeur d’histoire et de géographie du lycée.
Bouziane : Un étudiant musulman partisan d’une forme d’indépendance associée non violente.
Pasquini : Un commissaire des R.G. en mission et son adjoint Mermesse
Le sergent René Pascal : Un sous-officier, en garnison à Oran.
Brigitte Ruiz: Une jeune fille, étudiante, Secrétaire de l’association.
Michèle Desrues : Etudiante oranaise en vacances qui fait ses études en fac à Toulouse.
Marc : Etudiant marseillais.
Charles (alias Raoul) : Etudiant algérois rapatrié.

Une première représentation a été programmée pour le dimanche 16 décembre 2012 après-midi ( heure à préciser )


Cliquez ici pour plus de precisions


Retour Archive des News




Haut de page